Anecdotes

Le major Ferdinand von Schill (1776-1809) est un héros prussien qui a lutté contre l'occupation française de son pays. Il est devenu après sa mort et surtout à partir de 1813 lors de la Befreiungskrieg (les guerres de Libération), un héros de la lutte nationale contre l'oppression étrangère.

Martin-Guillaume Biennais commença comme maître tabletier c'est-à-dire fabricant de petits objets qui tenait commerce à l'enseigne du Singe violet rue Saint-Honoré à Paris.

Roustam Raza dit Roustan était né en 1781 à Tbilissi en Géorgie. Issu d'une famille arménienne, il est enlevé adolescent et vendu plusieurs fois comme esclave. Il est acheté par le bey de Constantine qui le ramène en Égypte où il l'affranchit et l'intègre dans son corps de cavalerie de mamelouks. En août 1799, il passe au service de Napoléon...

Fils de fermier, né le 10 janvier 1774, Jean-Baptiste Muiron est lieutenant artilleur au siège de Toulon en 1793. C'est là qu'il rencontre à 19 ans l'homme qui va changer sa vie, un certain Bonaparte, lieutenant-colonel d'artillerie âgé de 24 ans. Alors qu'il passe à l'assaut d'une redoute anglaise, le jeune corse est blessé d'un coup de...

Tel était le surnom octroyé par Napoléon Bonaparte à ce révolutionnaire hors norme qu'était Théophile-Malo de La Tour d'Auvergne-Corret. Breton de cœur, il était grand amateur des langues celtiques. il inspirait les soldats qu'il commandait et ses adverses le respectait et le craignait comme en témoigne la prise de la forteresse de Saint Sébastien...

Georges Cadoudal était un homme robuste et bien bâti jouissant d'une force herculéenne qu'il avait héritée de son père. Partisan un temps de la Révolution française, il s'en distance en 1791 et s'oppose en temps que royaliste à elle deux ans plus tard par les armes. Il participe aux guerres de Vendée où il acquiert ses étoiles de général chouan....

Alors que ses soldats étaient occupés à des travaux de camp à Vienne lors de la campagne de 1809, Napoléon et Berthier décidèrent de leur rendre visite incognito, habillés en simples officiers. Ils surprirent un groupe de grenadiers à un bivouac autour d'une maigre gamelle qu'ils allaient partager quand nos officiers leur demandèrent de pouvoir...

Il y a de quoi avoir été surpris à l'époque si vous aviez croisé Madame Dimanche à Paris au début du XIXe siècle.

Les uniformes des troupes de la période napoléonienne rivalisent toutes d'élégance et sont pour certaines parfois criardes au niveau de la couleur. Il faut dire qu'à l'époque on doit être vu lors des batailles.

Frank Grognet - Blog historique
Tous droits réservés 2018
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !