Petit baigneur

06/06/2021

Le 21 germinal an VII, lors de la campagne d'Italie, les Français sont devant Isola, mais sont arrêtés par un cours d'eau grossi par les pluies. De l'autre côté se trouve  l'artillerie autrichienne en grand nombre. Le soldat Faurax, excellent nageur, n'hésite pas une seconde et se jette à l'eau pou aller attacher une corde sur la rive opposée pour guider l'infanterie. Ayant pris pied sur la rive, la formation réussit à chasser l'ennemi et à s'emparer d'Isola.

Une dizaine d'années plus tard, le capitaine Jean-Louis Faurax est devenu chef d'escadron du 10e dragons et prisonnier des terribles pontons anglais à Cadix. Mais ce dernier s'en échappe, comme l'atteste ses états de service, le 15 mai 1810. Il est fait chevalier de l'Empire par lettres patentes le 30 octobre 1810.

Mais ce qui est assez original ici est le choix qu'il fait au niveau de ses armoiries ainsi décrites : " D'or, à la fasce du tiers de l'écu de gueules au signe des chevaliers légionnaires accompagnée en chef d'un ponton de sable soutenu d'une mer de sinople et en pointe d'un homme nageant de carnation soutenu d'une mer de sinople. "