Choix économique

24/04/2022

Les uniformes des troupes de la période napoléonienne rivalisent toutes d'élégance et sont pour certaines parfois criardes au niveau de la couleur. Il faut dire qu'à l'époque on doit être vu lors des batailles.

Toutes ? Pas vraiment si l'on voit certaines unités et notamment le service de santé française pour ce qui est de la tenue des brancardiers ou despotats comme on les appelait. En effet, cette tenue est brune, ce qui n'est pas vraiment élégant, mais pourquoi donc ?

La raison est en toute simple. Suite à la terrible boucherie d'Eylau, Pierre-François Percy insiste auprès de Napoléon pour organiser un corps indépendant au sein de l'armée qui ait sa propre administration et puisse disposer d'infirmiers assez nombreux pour relever les blessés sur le champ de bataille. Il met sur pied un premier bataillon de soldats d'ambulance en Espagne en 1808. Reste à les habiller à ses frais et il faut être économe. C'est pour cela que le tissu le moins cher à l'époque et le plus disponible dans la péninsule était la bure des moines, tissu de laine assez grossier et de couleur brune.

Despotat en tenue de campagne avec brancard
Despotat en tenue de campagne avec brancard
Frank Grognet - Blog historique
Tous droits réservés 2018
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !