Donnant-donnant

11/09/2022

Le major Ferdinand von Schill (1776-1809) est un héros prussien qui a lutté contre l'occupation française de son pays. Il est devenu après sa mort et surtout à partir de 1813 lors de la Befreiungskrieg (les guerres de Libération), un héros de la lutte nationale contre l'oppression étrangère.

En 1807 il crée avec ses propres ressources un Freikorps (corps lire) pour harceler les Français. La même année, il réussit à voler à Napoléon sept magnifiques chevaux arabes que l'Empereur appréciait particulièrement. Furieux de ce méfait, Napoléon mit la tête du major à prix pour cent napoléons. Peu inquiet, Schill de son côté proposa à son tour une somme très modique pour la tête du monarque français.

Napoléon finit par lui offrir quatre mille couronnes d'or et lui adressa maladroitement une lettre qui commençait en ces termes : Au chef de brigands, Schill.

La réponse du major ne se fit pas attendre

Cher frère,

Je suis d'autant plus content de vous avoir pris sept chevaux, que je crois, par votre lettre, que vous y attachez beaucoup de prix : je ne puis accepter les quatre mille couronnes d'or que vous m'offrez, parce que je n'ai nullement besoin d'argent ; et quand bien même j'en aurais besoin, j'en trouverais toujours assez dans le trésor de l'armée française que je suis sûr de prendre. Si cependant, vous voulez restituer les quatre chevaux de la porte de Brandenbourg à Berlin, que vous nous avez volés, je vous rendrai ceux que je vous ai pris, sans autre dédommagement.

Il adressa cette lettre Au Colonel de tous les brigands, mon honorable frère Napoléon.

Le quadrige de la porte de Brandebourg à Berlin
Le quadrige de la porte de Brandebourg à Berlin

Schill sera finalement tué à Stralsund en Poméranie le 31 mai 1809 par des fantassins danois envoyés par le roi du Danemark pour renforcer les troupes hollandaises lancées à sa poursuite. Il sera achevé par un fantassin danois à sa demande après l'échec d'une charge héroïque mais désespérée.

Les quatre chevaux de la porte de Brandebourg seront restitués à Berlin en 1814 suite à la première abdication de Napoléon.

Frank Grognet - Blog historique
Tous droits réservés 2018
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !